Ymago: le Syndicat de la communication ratifie le plan social

BERNE - Le Syndicat de la communication a approuvé le plan social négocié en décembre avec La Poste dans le cadre du projet Ymago. Réunis à Berne, plus de 170 employés postaux l'ont ratifié à une large majorité, malgré quelques critiques.Le plan social prévoit notamment des garanties d'emploi et de salaire de longue durée, a indiqué le Syndicat de la Communication. "Il sagit d'un des meilleurs plans sociaux jamais négociés avec La Poste", selon Heinz Suter, secrétaire central.Cette ratification ne signifie toutefois pas que le syndicat accepte que La Poste transforme 200 de ses 2500 offices de poste en agences. Le syndicat se dit opposé aux agences postales, car elles n'offrent qu'une palette réduite de prestations.Le trafic des paiements n'est en principe pas inclus dans cette offre qui prévoit aussi de réduire le trafic interne et étranger des lettres et des colis. De plus, le modèle d'agences va souvent de pair avec des conditions de travail précaires, impliquant des salaires horaires inférieurs à 10 francs.Le Syndicat de la communication exige de La Poste qu'elle continue à garantir à 90% de la population l'accès au service universel de La Poste en moins de 20 minutes en transports publics. Il a interpellé l'autorité de régulation PostReg dans ce sens, lui laissant le soin d'examiner si les 200 agences prévues violent la loi et l'ordonnance sur la poste. Cet examen prendra un certain temps: un résultat est attendu pour l'été 2007.En décembre, les partenaires sociaux étaient parvenus à un accord garantissant qu'Ymago n'entraînerait pas de licenciement pour des raisons économiques et que le temps de travail des employés à temps partiel ne sera pas réduit sans leur accord. De plus, les salaires seront maintenus jusqu'en 2011 pour la grande majorité des employés.Avec Ymago, La Poste entend restructurer ses quelque 2500 offices pour économiser 50 millions de francs par an. Suite à l'annonce de la suppression de près de 500 emplois d'ici 2008, de nombreuses manifestations s'étaient déroulées en Suisse. C'est désormais par le biais des départs naturels que le géant jaune compte supprimer ces postes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.