Votations fédérales: les Suisses diraient "oui" aux trois objets

BERNE - Les révisions des lois sur l'asile et les étrangers devraient être adoptées avec respectivement 54 et 59% de "oui", d'après un sondage de la SSR. L'initiative COSA bénéficierait d'un soutien encore plus fort (61%).Selon les résultats de l'enquête commandée à l'institut gfs.bern et publiée par la SSR, si la votation avait lieu aujourd'hui, les Suisses accepteraient la révision de la loi sur l'asile par 54%. Parmi les personnes interrogées, 27% se sont prononcées contre et 19% étaient encore indécises.Les résultats sont encore plus clairs concernant la nouvelle loi sur les étrangers: 59% de "oui", 23% de "non" et 18% d'indécis. La participation ne dépasserait pas les 36%, ce que gfs explique par le fait que le public ne s'est pas encore fait une opinion définitive.La Suisse romande est la seule région où le durcissement de la législation sur l'asile ne disposerait pas d'un soutien dépassant la majorité absolue: la révision ne l'emporterait que par 45% contre 29% d'avis contraire. La Suisse italienne - 62% de "oui" et 25% de "non" - et la Suisse alémanique - 57% de "oui" et 27% de "non"- se rangeraient davantage derrière le projet.Les intentions de votes correspondent largement aux préférences partisanes des sondés. La base de l'UDC suit ainsi massivement les mots d'ordre du parti, avec un taux d'acceptation de 87%. Idem pour les radicaux (74% de oui).Les électeurs PDC sont davantage divisés: 49% approuvent la révision et 30% la rejette. La base du PS, parti qui s'est lancé dans la bataille référendaire, ne repousse le texte qu'à 51%, alors que 3% dirait "oui".Concernant l'initiative populaire de la gauche qui vise à distribuer tous les bénéfices de la Banque nationale à l'AVS sauf un milliard de francs réservé aux cantons, seules 17% des personnes interrogées par gfs s'y opposeraient.L'initiative COSA passerait haut la main dans toutes les régions. La Suisse italienne serait la plus enthousiaste avec 71% de "oui", 8% de "non" et 21% d'indécis, suivie de la Suisse romande (63% de "oui", 11% de "non" et 26% d'indécis et de la Suisse alémanique (59% de "oui", 21 % de "non" et 20% d'indécis).Le sondage publié par la SSR a été mené du 14 au 19 août auprès de 1237 personnes ayant le droit de vote et résidant dans les trois principales régions linguistiques. Il contient une marge d'erreur statistique de plus ou moins 2,8%. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.