Votations: 36 organisations dénoncent une loi qui "brasse de l'air"

BERNE - La loi sur l'asile en votation le 24 septembre "brasse de l'air", selon la Coalition pour une Suisse humanitaire. Outre des objections éthiques et juridiques, ce mouvement soutenu par 36 organisations avance des arguments pratiques et financiers.La coalition a lancé à Berne sa campagne contre le durcissement prévu dans les domaines de l'asile et des étrangers. Elle mise notamment sur une série d'affiches pour faire passer son message selon lequel la nouvelle loi, est une injure à l'humanité, frappe au mauvais endroit, pousse à l'illégalité, surcharge les cantons, bref: elle coûte cher et ne sert à rien."Le texte soumis au peuple est "à côté du sujet" et "exagère la notion et l'ampleur des abus", a souligné devant les médias Daniel Bolomey, secrétaire général de la section suisse d'Amnesty International. Et de déplorer que la question de la négociation d'accords de réadmission avec les pays d'origine et de la collaboration avec l'Union européenne pour résoudre le problème des renvois a été négligée.La coalition dispose actuellement de quelque 400'000 francs pour mener campagne et espère réussir à récolter à terme 600'000 francs au total. Elle a lancé un comité citoyen qui réunit pour l'instant environ 80 personnes issues des Eglises, de la culture et du monde universitaire dont l'ancien président du CICR Cornelio Sommaruga et l'historien Jean-François Bergier. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.