Vaud: la victoire de la gauche aiguise les appétits

LAUSANNE - Plusieurs villes vaudoises ont glissé à gauche ce week-end après le 1er tour des élections communales. Le centre-droite a continué à s'effriter au profit de l'UDC. Ces résultats aiguisent les appétits à un an des élections cantonales.La progression des Verts, et dans une moindre mesure des socialistes et des popistes, signe cette victoire de la gauche. Symboles de ce succès: Morges dont l'exécutif et le législatif virent au rose et Lausanne qui s'ancre un peu plus à gauche.Les Verts ont poursuivi sur leur lancée des dernières élections fédérales, en 2003, et cantonales, en 2002. A Lausanne, le syndic Daniel Brélaz a été le seul élu au premier tour. Le score de son colistier complète ce succès: avec son 4e rang, Jean-Yves Pidoux pourrait décrocher le 2 avril un deuxième siège à la municipalité.Les Verts font aussi un carton dans le reste du canton. Cette année, ils avaient déposé douze listes pour les législatifs, deux fois plus qu'il y a cinq ans. Partout, ils décrochent des sièges.Ils entrent aux législatifs d'Yverdon-les-Bains (13 élus), Vevey (7), Epalinges (11), Orbe (7), Moudon (7) et, pour la première fois sous leurs propres couleurs, à Renens (11). Au 2e tour, ils pourraient placer un des leurs dans les exécutifs de Nyon et Renens.Toutes tendances confondues, la gauche progresse aussi à Nyon. Dans cette ville, la municipalité bascule à gauche, mais le législatif reste de justesse à droite (51 élus). A Yverdon-les-Bains, l'inverse se dessine: un exécutif à droite et une courte majorité de gauche (51) au législatif.Les popistes accompagnent la progression des Verts et des socialistes: "A Gauche toute" passe de 39 à une soixantaine d'élus dans tout le canton. Et pensent déjà aux élections cantonales de 2007 où la gauche pourra, selon eux, conquérir la double majorité au Grand Conseil et au Conseil d'Etat.De l'autre côté de l'échiquier politique, l'UDC progresse, mais son résultat reste en deçà de ses ambitions. A Lausanne, elle double son nombre d'élus au Conseil communal (8 élus), mais son candidat à la Municipalité ne termine qu'à la 13e place.Le parti fait son entrée à Pully (8 élus), Yverdon-les-Bains (9) et Morges, où il décroche huit sièges alors qu'il ne présentait que cinq candidats. Ailleurs, sa progression est plus limitée. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.