USS: pas de soutien au référendum contre la 5e révision de l'AI

BERNE - L'Union syndicale suisse a confirmé lors de son 53e congrès à Berne sa décision de ne pas soutenir le référendum lancé contre la 5e révision de l'AI. Les participants ont rejeté par 87 voix contre 71 une résolution de sections cantonales (FR, VD, NE, BS, BL).Ils ont par contre adopté un texte émanant cette fois d'Unia, du Syndicat du personnel des transports (SEV) et du Syndicat de la communication, qui propose de donner la priorité au désendettement et au refinancement de l'assurance invalidité.Tant les partisans que les opposants au référendum ont estimé que cette révision de l'AI était mauvaise et équivalait à un démantèlement social. Mais la question était ensuite de savoir quel rôle les syndicats peuvent et doivent jouer alors que les grandes organisations d'handicapés ont refusé de combattre la nouvelle loi.Finalement, la majorité s'est ralliée à l'idée qu'il valait mieux, pour des raisons stratégiques, renoncer à soutenir le référendum et mettre l'accent sur le financement de l'AI. Pour sa part, la minorité a tenté de faire valoir la nécessité de mener une politique de lutte pour des raisons de principe.Le comité de l'USS s'était déjà prononcé en octobre contre le référendum. Le congrès permet néanmoins aux unions et aux fédérations de décider librement de leur attitude face à l'opération lancée par de petites associations d'handicapés et l'extrême gauche.Si le référendum devait aboutir, l'USS se réserve encore le droit de décider dans quelle mesure elle participerait activement à une campagne de votation. La position qu'adopteraient alors les grandes organisations d'handicapés jouerait un rôle important à cet égard, a précisé la centrale. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.