Une pénurie d'électricité pourrait survenir dès l'hiver 2012

BERNE - Une pénurie d'électricité pourrait survenir dès l'hiver 2012, selon le directeur de l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) Walter Steinmann. Jusqu'ici, les spécialistes évoquaient plutôt l'horizon 2020.En 2020 en effet, les trois réacteurs des centrales nucléaires de Mühleberg (BE) et Beznau (AG) auront cinquante ans de service. "Raisonnablement, il faudra les arrêter", explique M. Steinmann dans une interview au "Temps". Mais en réalité, "avec la hausse de la consommation, nous courons le danger de manquer d'électricité dès les nuits froides de l'hiver 2012. Il faut donc agir vite", selon lui.Le directeur de l'OFEN évoque "une solution en forme de mosaïque" où "toutes les propositions sont les bienvenues". Un programme ambitieux d'économies d'énergie - dans les bâtiments en premier lieu -, permettrait de repousser la pénurie de deux à trois ans.Une nouvelle centrale nucléaire, sur laquelle le peuple devrait certainement se prononcer, ne serait pas opérationnelle avant 2025. Dans l'intervalle, une solution transitoire avec des centrales à gaz est jugée "incontournable" par les distributeurs d'électricité.Faut-il construire nos propres centrales à gaz, qui garantiraient la sécurité de l'approvisionnement, ou importer du courant et être à la merci d'évènements hors de nos frontières, comme la panne du 4 novembre, s'interroge le directeur. Il ajoute que nous nous trouvons dans une période où les excédents de production vont diminuer en Europe.Enfin, un apport accru des énergies renouvelables peut pallier une partie des lacunes. La biomasse, le bois et la géothermie sont des technologies prometteuses, et d'ici 20 à 25 ans, le solaire photovoltaïque offrira des débouchés intéressants, conclut M. Steinmann. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.