Un cygne positif au H5 découvert en ville de Schaffhouse

SCHAFFHOUSE/BERNE - Un cygne positif au virus H5 de la grippe aviaire a été trouvé mort en ville de Schaffhouse, a annoncé l'Office vétérinaire fédéral (OVF). Cela porte à sept le nombre de cas confirmés en Suisse.Plus tôt dans la journée, quatre nouveaux cas avaient déjà été annoncés par l'OVF. Il s'agissait d'un canard et d'un cygne découverts dans les localités schaffhousoises de Stein et Ramsen et de deux canards trouvés dans le parc Barton, à Genève.Les spécimens ont été envoyés au laboratoire de référence européen à Weybridge, en Angleterre, pour confirmer s'il s'agit bien du virus hautement pathogène H5N1, précise l'OVF. Les résultats sont attendus dans une semaine.Treize autres volatiles ont en revanche été testés négatifs. Pour l'heure, les élevages de volailles helvétiques restent épargnés par la maladie. Il faut s'attendre à découvrir de nouveaux cas parmi les oiseaux sauvages dans les jours qui viennent, note l'OVF.Des zones de surveillance de 3 km et de protection de 10 km vont donc être mises en place à Genève, et des communes schaffhousoises de Ramsen et Stein. Le transport de volailles y est interdit et la surveillance dans les exploitations avicoles est renforcée. Le vétérinaire cantonal y effectue aussi un contrôle étroit des oiseaux sauvages.Les deux oiseaux morts de la grippe aviaire à Genève sont de l'espèce fuligule morillon, un canard migrateur commun du canton, a précisé le Département genevois du territoire. Ils ont été trouvés le 27 février sur la grève du parc Barton par un jardinier. Les cadavres ont été immédiatement recueillis pour être analysés.Le site sur lequel les canards ont été trouvés a été désinfecté. Le public ne court aucun risque à poursuivre ses promenades, ont souligné les autorités genevoises. A Genève, plus de 300 oiseaux morts ont été ramassés en dix jours. Des prélèvements ont été effectuées sur 37 bêtes suspectes pour être envoyés à Zurich.Selon l'OVF, la grippe aviaire n'est pas un danger pour l'homme. Par mesure de précaution, il faut cependant éviter de toucher les oiseaux morts ou malades et les signaler au vétérinaire cantonal. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.