Un adulte sur six en Suisse est incapable de lire un texte simple

NEUCHâTEL - Quelque 800'000 adultes en Suisse, soit 16% des 16 à 65 ans, sont incapables de lire et comprendre un texte simple. Et 400'000, soit 8%, ne peuvent converser dans la langue du lieu où ils vivent. L'illettrisme est toutefois en recul.Une part importante de la population résidante présente de sévères lacunes dans les compétences de base, a indiqué mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS). A niveau de formation égal, les résultats des femmes sont inférieurs à ceux des hommes en calcul mais ne s'en distinguent quasiment pas en compréhension de texte, précise l'office.En Suisse, 26% de la population adulte est constituée d'immigrés. Les nouveaux immigrés, arrivés ces cinq dernières années, sont en moyenne très bien qualifiés, alors que ceux anciennement établis n'ont le plus souvent qu'une formation rudimentaire.La condition d'ancien immigré est le facteur prépondérant dans la faiblesse de lecture en Suisse romande et en Suisse italienne, écrit l'OFS. Outre Sarine, c'est la méconnaissance de la langue locale qui tient ce rôle.En revanche, les nouveaux immigrés ont fait des performances nettement supérieures aux anciens et ils ne se distinguent pas des gens nés en Suisse lorsqu'ils en partagent la langue. Ils ont parfois aussi l'avantage de pouvoir converser dans une plus grande variété d'idiomes que les natifs.Ces données ressortent de la publication de l'OFS "Lire et calculer au quotidien". Elle apporte des nuances et des précisions aux informations sur les performances suisses publiées l'an dernier dans le rapport international de l'enquête "Adult Literacy and Lifeskills Survey" (ALL). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.