UDC: durcissement du droit d'asile et des étrangers plébiscité

MAIENFELD - Réunis à Maienfeld (GR), les 400 délégués de l'UDC ont dit oui à l'unanimité au durcissement du droit d'asile et des étrangers. Les deux nouvelles lois sont contestées par des référendums de la gauche.Au nom du gouvernement, le ministre de justice et police Christoph Blocher a affirmé que le durcissement proposé était indispensable pour mettre fin "aux graves problèmes des dernières années" en matière d'immigration. Concernant l'asile, "les vrais réfugiés continueront à être accueillis en Suisse", a-t-il assuré.Les délégués ont par ailleurs accepté à la quasi-unanimité d'attendre août pour se prononcer sur l'initiative populaire COSA. Le comité central a proposé ce report du mot d'ordre en raison d'un changement d'attitude du PDC et PRD.En ouverture de l'assemblée, le président du parti Ueli Maurer avait exigé que le milliard promis par la Suisse pour la cohésion de l'UE soit impérativement compensé dans le budget fédéral. Toute autre attitude serait "simplement irresponsable".M. Maurer avait jugé "inacceptable" le refus de compenser ces quelque 100 millions de francs annuels et de plafonner à ce niveau les contributions à l'UE dans la loi sur la coopération avec les pays de l'Est.Le Conseil fédéral et le parlement ont ainsi commis "de lourdes erreurs de politique financière et rompu leurs promesses", a-t-il ajouté. "Voilà les raisons qui nous ont incités à combattre ce milliard."Le président de l'UDC a accusé au passage le ministre de l'économie Joseph Deiss d'avoir "menti, soit à l'époque, soit aujourd'hui". "Tout le monde sait que c'est cette promesse d'un milliard qui a permis aux bilatérales II d'aboutir, mais le Conseil fédéral ne l'a jamais admis", a-t-il affirmé en parlant de "pot-de-vin".Avec cette somme, a noté M. Maurer, la Suisse "va financer des pays qui connaissent des taux de croissance économique dont nous n'osons même pas rêver". Le parti a commencé le 4 avril à récolter les 50'000 signatures nécessaires pour faire aboutir son référendum. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.