Températures glaciales en Suisse: les maraîchers doivent patienter

BERNE - A une semaine du premier jour astronomique du printemps, la Suisse grelotte. Les maraîchers, quant à eux, doivent s'armer de patience: ils ne peuvent pour l'instant pas faire pousser leurs plants.Ils doivent les conserver au frais pour éviter qu'ils pourrissent, a dit Hervé Schaffter, directeur marché et qualité à l'Union maraîchère suisse (UMS). Mais le danger existe que les plants croissent trop et ne poussent plus par la suite.Les maraîchers subissent en outre des coûts de personnel inutiles, étant donné que les saisonniers engagés pour mettre les plants en terre sont déjà arrivés. Autre conséquence du froid: il faudra attendre plus longtemps que d'habitude pour pouvoir acheter dans les magasins des légumes et salades suisses.L'eau provenant de la fonte de la neige, qui s'est accumulée dans les champs, pourrait aussi poser des problèmes, a expliqué Mathias Menzi, responsable du domaine de recherche sur les grandes cultures à la Station fédérale de recherches en agroécologie et agriculture (FAL) à Reckenholz (ZH). Le blé et l'orge d'hiver pourraient ainsi pourrir.L'agriculture suisse en général ne souffre toutefois pas trop de ces basses températures, selon Josef Wüest, porte-parole de l'Union suisse des paysans. Une période de repos plus longue pour la végétation ne nuit pas à la nature.D'autres experts partagent cet avis: la végétation se développera un peu plus tard, a relevé Olivier Huguenin, du domaine de rercherche sur les systèmes herbagers à la FAL. Mais au printemps, la nature peut rattraper rapidement ce retard. Par ailleurs, tant que les plantes n'ont pas encore fleuri, rien ne peut geler, a dit Claudio Defila, responsable du développement de la végétation à MétéoSuisse.Lundi, les températures sont descendues entre -5 et -7 degrés en plaine. A La Brévine (NE), la "Sibérie de la Suisse", le thermomètre a affiché -20 degrés.Ce froid n'est toutefois pas exceptionnel pour un mois de mars, a indiqué Stephan Bader, climatologue à MétéoSuisse. Dans la nuit du 1er mars 2005, les températures étaient descendues bien en-dessous de -10 degrés en plaine. Le thermomètre avait affiché -15,6 degrés à Berne et -30,2 à La Brévine.Pour ces prochains jours, MétéoSuisse prévoit encore des températures fraîches sur le Plateau. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.