Suisse: trois quart des amphibiens et reptiles sont menacés

BERNE - Près des trois quart des espèces d'amphibiens et de reptiles vivant en Suisse sont menacées, selon l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage. Leur survie passe avant tout par la conservation et l'agrandissement des micro-habitats. Quatorze espèces d'amphibiens sur les vingt présentes dans le pays figurent sur la liste rouge et une espèce, la grenouille verte, est potentiellement menacée de disparition, a indiqué l'Office fédéral de l'environnement, des forêts et du paysage (OFEFP). Seul le nombre de grenouilles de Lataste, espèce extrêmement rare, augmente. En ce qui concerne les dix-neuf espèces de reptiles présentes en Suisse, quinze figurent sur la liste rouge. Par ailleurs, trois espèces, la cistude d'Europe, la couleuvre vipérine et la vipère aspic, sont en danger d'extinction. La plus grande menace pour les amphibiens est la diminution continuelle de leurs habitats, souligne l'OFEFP. D'où l'importance de restaurer des micro-biotopes ensoleillés comme les murs de pierres sèches, les vieilles souches ainsi que les tas de bois et de pierres. En complément à l'Inventaire fédéral des sites de reproduction des batraciens d'importance nationale adopté par la Confédération en 2001, l'OFEFP recommande notamment de restaurer une dynamique naturelle du régime des eaux. Celle-ci provoquerait l'apparition de territoires temporairement inondables près des rives des lacs et des rivières. Les listes rouges d'espèces menacées constituent des signaux d'alarme pour la protection de la nature et des instruments efficaces d'évaluation de la qualité des milieux, rappelle l'OFEFP. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.