Réclusion à vie confirmée pour l'homme qui avait dépecé son épouse

LAUSANNE - Condamné pour avoir tué et dépecé son épouse, un homme de 48 ans n'échappera pas à la réclusion à vie. Le Tribunal fédéral (TF) a confirmé le verdict de la Cour d'assises de Neuchâtel du 11 juin 2004.Mon Repos a écarté la thèse de l'assassin, qui niait avoir eu une quelconque intention criminelle à l'égard de son épouse. S'il admet avoir dépecé le cadavre de sa femme en 69 morceaux, il prétend que c'est elle qui se serait emparée d'un couteau, l'aurait brandi vers lui avant d'être elle-même mortellement blessée.Pour le TF, certaines questions concernant le déroulement exact du meurtre restent sans réponse. Mais "les incertitudes qui subsistent ne suffisent pas à susciter un doute sérieux quant à la réalité des projets criminels que l'assassin avait nourris à l'égard de son épouse".Il ne fait pas de doute que cet homme avait planifié la mort de sa femme en achetant le 3 mars 2003, la veille du drame, un couteau électrique et une scie pour dépecer le corps. Il avait également commandé un billet de train à destination de Stuttgart pour expliquer sa disparition, et faire croire qu'elle était partie en Allemagne.Au regard de la séparation, des conflits opposant les époux, on peut comprendre que l'homme se soit retrouvé dans un certain état émotionnel. De l'avis des juges fédéraux "la situation n'était pas suffisamment tragique pour amener un homme raisonnable à commetre un homicide, même au regard des origines et de la culture de l'intéressé".Il a préparé son crime, en impliquant un ami, puis l'a commis devant l'un de ses fils, en lui imposant des images dont les effets traumatisants sont difficiles à mesurer. Il a ainsi démontré un parfait mépris de ses proches et la vie d'autrui. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.