Réception annuelle du corps diplomatique: discours de Calmy-Rey

BERNE - Les nations doivent davantage agir ensemble, selon Micheline Calmy-Rey. La présidente de la Confédération a formulé ce voeu et plaidé pour une politique de "sécurité humaine" devant le corps diplomatique étranger en Suisse.Les ambassadeurs, chargés d'affaires et autres collaborateurs de mission accrédités de 120 pays ont pris part à la traditionnelle réception du Nouvel An à Berne. Celle-ci a eu lieu pour la deuxième année consécutive au Bernerhof en raison de la fermeture du Palais fédéral pour rénovation.La présidente de la Confédération a salué par ordre de préséance les divers représentants placés debout tout autour de la salle. Comme le veut la tradition, les autorités du canton et de la ville de Berne sont elles aussi venues présenter leurs voeux après avoir fait le déplacement en calèche.Dans son discours, Micheline Calmy-Rey a dit souhaiter que les nations renouvellent leur engagement commun pour un monde plus pacifique et plus harmonieux. "Le respect des droits humains, l'Etat de droit et la bonne gouvernance sont les conditions d'une paix et d'une sécurité durables", a-t-elle relevé.Le doyen du corps diplomatique, le nonce apostolique Francesco Canalini, a présenté les voeux du corps diplomatique, en vertu d'un usage établi par le Congrès de Vienne de 1815. Dans son allocution, Mgr Canalini a salué le concept de neutralité active développé par la présidente de la Confédération.Pour Mgr Canalini, tout aussi important pour la société civile est le lien entre paix et développement, comme en témoigne la remise du Prix Nobel de la paix à la banque de micro-finance Grameen Bank et à son fondateur Muhammed Yunus. Evoquant le pape Paul VI, il a estimé que la liberté de commerce est correcte seulement si elle est soumise aux exigences de la justice sociale. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.