Raffinerie de Collombey: nouvelle fuite d'hydrocarbures

COLLOMBEY - Une nouvelle fuite d'hydrocarbures provenant de la raffinerie de Collombey (VS) s'est écoulée dans le Rhône, ont constaté les pompiers. Le déversement serait toutefois moins important que les 300 litres de samedi, selon la police. Comme samedi, deux barrages flottants ont été installés à la hauteur de la raffinerie et à l'embouchure du Rhône, à Port-Valais, a indiqué le porte-parole de la police Jean-Marie Bornet. L'alerte a été donnée vers 10h00 et une vingtaine de pompiers ont été réengagés, a-t-il précisé. Une inspection est en cours dans la raffinerie pour déterminer la cause de cette nouvelle fuite, a ajouté le porte-parole. Selon lui, les matières polluantes ne présentent pas de danger pour l'homme. Les prélèvements effectués samedi matin ont montré que l'hydrocarbure flottant à la surface pouvait être en grande partie ramassé à l'aide d'une poudre. La boue polluée s'est déposée elle sur le lit du Rhône. L'évaluation de son impact sur l'environnement et des mesures à prendre sont en cours. Les filtres à sable de la raffinerie s'étant bouchés, les bassins de décantation en amont menaçaient de déborder dans les nappes phréatiques environnantes. Le personnel a alors choisi d'évacuer les polluants dans le bassin d'eau propre qui débouche dans le Rhône. La déviation a duré de minuit à 3h45 et quelque 300 litres ont ainsi rejetés dans le Rhône. L'alerte a été donnée vers 8h00 par le surveillant de la raffinerie. L'enquête devra éclaircir pourquoi le personnel a attendu près de huit heures pour donner l'alerte. La nappe d'hydrocarbure s'étirait déjà sur plus d'un kilomètre en aval de la sortie de l'eau de l'usine, selon la police. Des mesures plus efficaces de protection auraient pu être prises si les pompiers avaient été alarmés dès l'apparition du problème, estime M. Bornet. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.