Quelques centaines de Suisses devraient être évacués samedi

BERNE/LARNACA - La Suisse espère pouvoir évacuer samedi entre 200 et 300 de ses ressortissants du Liban sur un bateau qu'elle a affrété. Berne continue par ailleurs de chercher des solutions pour conduire en lieu sûr entre 50 et 70 Suisses toujours bloqués au Liban-Sud.Trois avions en provenance de Chypre et Damas, avec plus de 300 ressortissants suisses à bord, ont atterri jeudi soir et vendredi matin à l'aéroport de Zurich-Kloten.Mais aucune nouvelle opération d'évacuation du Liban n'a eu lieu. Les autorités suisses se sont concentrées sur la préparation du transport par bateau prévu samedi, a indiqué à l'ATS Jean-Philippe Jeannerat, porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Quelque 500 Suisses veulent encore quitter le pays.Jusqu'ici, une centaine de Suisses se sont inscrits pour la traversée vers Chypre à bord du bateau de transport "Fast Arrow", d'une capacité de 400 places, a indiqué à l'ATS Toni Frisch, chef du Corps suisse d'aide humanitaire (CSA).Le CSA compte cependant sur 150 autres passagers suisses. Les places restantes seront mises à dispositions de ressortissants d'autres pays. Le bateau devrait arriver à Beyrouth en début de matinée.Une équipe du CSA installait des tentes, des lits de camps et des appareils sanitaires sur le bateau. Le CSA est présent avec 14 personnes à Larnaca, dont des médecins et des psychologues.S'ils n'ont pas dû jusqu'ici prendre en charge de blessés, les spécialistes du CSA ont parfois affaire à des personnes traumatisées. Beaucoup sont aussi affaiblis, notamment des enfants qui ont dû affronter la traversée sur le pont d'un navire de guerre.Depuis le début des opérations visant à mener en sécurité les ressortissants suisses au Liban, quelque 500 personnes ont été "acheminées en lieu sûr", selon le DFAE.Berne s'active par ailleurs pour évacuer entre 50 et 70 personnes toujours bloquées dans la région de Tyr, au sud du Liban, l'une des régions les plus exposées aux bombardements israéliens. Le DFAE compte notamment sur l'aide des forces de l'ONU présentes sur place. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.