Propositions contre la pauvreté des jeunes

BERNE - Rater son entrée dans le monde du travail peut faire basculer des jeunes vers la pauvreté. La Conférence suisse des institutions d'action sociale (CSIAS) lance des pistes pour lutter contre le manque de formation et le chômage des 16-25 ans.Il ne s'agit pas de créer de nouvelles institutions, mais plutôt de mieux coordonner les actions de celles qui existent pour atteindre le même but, a relevé Walter Schmid. Deux ans de formation obligatoire jusqu'à 18 ans devraient suivre la fin de l'école à 16 ans. Cette mesure est la plus significative parmi celles proposées par la CSIAS. A l'heure actuelle, de nombreux jeunes gens de âgés de 16 ans ont déjà disparu des statistiques.Offrir un emploi non qualifié à un jeune au détriment d'une formation n'est pas une alternative, selon M. Schmid. Investir dans la formation d'un jeune va lui permettre d'assurer son avenir et pour l'Etat, de le voir quitter les rangs des assistés.La Confédération devrait suppléer au manque de places d'apprentissage, préconise également la CSIAS. Il s'agirait aussi de créer des incitations à l'intention des employeurs pour qu'ils embauchent des jeunes moins performants.Les jeunes particulièrement faibles devraient avoir la possibilité de suivre une formation pendant deux à trois ans qui les remettrait à niveau. Un suivi personnalisé des jeunes qui n'ont pas trouvé un apprentissage est une autre mesure envisagée par l'organisation.Du côté des immigrés, des offres spéciales leur étant destinées restent nécessaires. Le travail auprès des parents revêt aussi une importance particulière.Alors que l'économie est en plein essor, un jeune sur quinze environ a besoin de l'aide sociale dans les villes et les agglomérations. Après les enfants (4,4%), les 18-25 ans sont le groupe d'âge qui recourt le plus souvent à l'aide sociale (3,9%). La moyenne pour les autres couches de la population est de 3 %.La reconnaissance précoce des cas difficiles déjà à l'école est essentielle pour la CSIAS. A Bâle-Ville, différents départements ont élaboré un concept pour diminuer le chômage des jeunes, est venu expliquer Rolf Maegli, chef du service de l'aide sociale de ce canton et membre de l'Initiative des villes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.