Proche-Orient: la Suisse réclame l'arrêt des hostilités au Liban

BERNE - La Suisse demande un arrêt des hostilités entre le Hezbollah et Israël, le respect du droit et la mise sur pied de corridors humanitaires, a déclaré Micheline Calmy-Rey. La cheffe du DFAE a aussi affirmé la nécessité d'une solution négociée au conflit.Un échange de soldats israéliens enlevés et de prisonniers détenus en Israël pourrait constituer un premier pas permettant de revenir à la table des négociations, a poursuivi Mme Calmy-Rey.La Suisse est en contact avec l'Etat hébreu et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) concernant l'établissement de corridors humanitaires. Ceux-ci pourraient mener d'une part vers Chypre et d'autre part vers le sud, a précisé la ministre. "Nous avons reçu des réponses constructives", a-t-elle ajouté.Berne souhaite aussi que le Conseil de sécurité de l'ONU, qui tient vendredi une réunion sur le Liban, "soit en mesure d'agir rapidement". Elle va lui envoyer une lettre expliquant sa position et demandant notamment le respect des populations civiles. La Suisse a aussi fait appel à "tous les acteurs régionaux", dont l'Iran, "pour qu'ils usent de leur influence"."La Suisse n'a cessé de rappeler aux différentes parties leurs obligations en terme de respect du droit humanitaire", a souligné Mme Calmy-Rey. "Il s'agit notamment de distinguer les infrastructures civiles des cibles militaires". La Suisse condamne "tous les actes de terrorisme", mais "rien" ne justifie l'ampleur de la réaction israélienne, a insisté la ministre.Concernant les rapatriements de Suisses du Liban, un ferry affrété par Berne devrait mouiller samedi dans le port de Beyrouth pour embarquer les détenteurs du passeport à croix blanche qui le souhaitent.Selon la cheffe du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), quelque 500 Suisses ont déjà quitté le Liban, dont une centaine jeudi matin. Quelque 500 autres ont demandé à partir, mais le chiffre fluctue d'heure en heure, des personnes continuant à appeler. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.