Probable initiative populaire de l'ASIN contre une adhésion à l'UE

BERNE - L'ASIN ne tarit pas de critiques face à la politique européenne du gouvernement, accusé de ne viser que l'adhésion à l'UE. Elle est prête à le contrer via une initiative, mesure parmi 10 autres censées assurer l'indépendance et la neutralité suisses. La dernière discussion du gouvernement n'a pas changé la donne pour l'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN). "Le Conseil fédéral dissimule son objectif d'adhésion sous le terme d'option à long terme", a critiqué le directeur de l'ASIN Hans Fehr lundi devant la presse. Et d'accuser le gouvernement de berner les citoyens. Résolue à combattre toute entrée dans l'Union européenne (UE), l'ASIN planche sur une initiative populaire, qui pourrait être lancée au plus tôt à la mi-2006. Sans se faire d'illusions, elle attend encore que les motions demandant le retrait de la demande d'adhésion soient traitées par le Parlement et que le Conseil fédéral rende son rapport sur la politique européenne d'ici l'été prochain. Concernant le contenu de l'initiative populaire, sept variantes sont à l'étude, allant de l'interdiction pure et simple d'une adhésion à l'UE à un moratoire jusqu'à 2020 en passant par un aval obligatoire du Parlement à toute ouverture de négociations. Hans Fehr n'a pas caché sa sympathie pour la première solution. Cette mesure fait partie d'un paquet de dix points forts que s'est fixés l'ASIN. L'association réclame que le "rapport sur l'Europe" ne soit pas rédigé par le Bureau de l'intégration, accusé d'être pro-UE, mais par un service externe. Elle exige en outre pour 2007 un rapport sur la neutralité. Tout en prônant le bilatéralisme, l'ASIN refuse l'idée d'accord-cadre chapeautant les autres s'il comporte une dynamique politique en direction d'une adhésion. Elle continue de brandir la menace d'un référendum contre la contribution suisse à la cohésion de l'UE et soutient l'initiative populaire visant à limiter l'intervention des autorités lors de campagnes de votations. L'ASIN prône par ailleurs une réorientation de la politique commerciale de la Suisse vers l'Amérique et l'Extrême-Orient et, jugeant qu'Armée XXI est une erreur, plaide pour une armée de milice adapatée à la menace. Enfin, en vue des élections fédérales de 2007, elle entend publier des recommandations de vote basées sur l'attitude des candidats face l'indépendance et la neutralité suisses. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.