Présidence de la Confédération: Moritz Leuenberger élu

BERNE - Moritz Leuenberger a été élu par l'Assemblée fédérale à la présidence de la Confédération. Le socialiste zurichois a obtenu 159 voix sur 225. Seul l'UDC s'est opposé à son élection. Micheline Calmy-Rey accède elle à la vice-présidence du Conseil fédéral. Moritz Leuenberger, 59 ans, succédera le 1er janvier à l'UDC bernois Samuel Schmid. Il accède également pour la deuxième fois à cette haute fonction. Elu le 27 septembre à la place d'Otto Stich au Conseil fédéral, il en est le doyen de fonction. Le socialiste a toujours eu en charge le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC), qu'il a repris à Adolf Ogi. Il a déjà occupé la fonction présidentielle en 2001. Sur les 237 bulletins distribués - neuf parlementaires étaient absents -, 10 étaient blancs et 2 nuls. Avec 225 bulletins valables, la majorité absolue était fixée à 113. Le nouveau président a obtenu 159 suffrages alors que 56 sont allés à sa collègue de parti Micheline Calmy-Rey et 10 à d'autres. L'UDC a fait savoir que son groupe ne soutiendrait pas Moritz Leuenberger, estimant qu'il était déjà dépassé par la direction de son département. Il a donc voté pour celle qui a été élue vice-présidente du Conseil fédéral, Micheline Calmy-Rey. Les deux prédécesseurs de Moritz Leuenberger à la présidence, Joseph Deiss et Samuel Schmid avaient chacun obtenu 174 voix. Il y a trois ans, Pascal Couchepin n'avait atteint que 166 voix. Micheline Calmy-Rey accède quant à elle à la vice-présidence du Conseil fédéral. Le parlement a élu la socialiste genevoise de 60 ans par 167 voix sur 218 bulletins valables. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.