Politique communale: les femmes ont renforcé leur présence

BERNE - Les femmes ont renforcé leur présence sur la scène de la politique communale ces dernières années. Fin 2006, elles occupaient près de 30% des sièges des parlements des villes. L'afflux des femmes dans les exécutifs est encore plus frappant.De 6% en 1980, le pourcentage des femmes dans les exécutifs des grandes villes est passé à un tiers en 1994, un taux auquel il s'est stabilisé depuis, selon la statistique des villes suisses 2007. Dans les plus petites localités, la part des femmes a augmenté de 5% pour se fixer à un quart.A mi-2006, une majorité de femmes ou du moins la parité existait dans les exécutifs communaux de Carouge (GE), Berne, Köniz (BE), Muri (BE);Herisau, Soleure, Affoltern (ZH), Locarno (TI), Aesch (BL) ou Rapperswil (SG).Dans les parlements des cinq plus grandes villes suisses, la proportion des femmes atteint les 37%. La ville de Berne détient le record avec 42,5%. A titre de comparaison, on en dénombre 26% au Conseil national.Le pourcentage tombe à 30% dans les villes comptant entre 10'000 et 100'000 habitants. Mais on rencontre des exceptions comme dans la riche commune de la banlieue bernoise de Muri et ses 12'000 habitants, où la parité y est parfaite. En Suisse romande, Renens (VD), avec 40%, et Monthey VS (41,6%) se distinguent.Dans les villes plus petites, ce taux chute même en dessous de 30%. A l'exception de La Neuveville BE (37%).Dans les années 80, la part des femmes dans les parlements des grandes villes était encore inférieure à 20% et même à 12% dans les localités de moins de 10'000 habitants.Les statistiques des villes suisses 2007 prend en compte les 119 communes qui comptaient plus de 10'000 habitants lors du dernier recensement de 2000, ainsi que 22 autres communes. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.