Politique agricole 2011: le National refuse de renvoyer le paquet

BERNE - Le bras de fer entre réformistes et protectionnistes en matière agricole a commencé au Conseil national. La majorité a refusé de renvoyer la politique agricole 2011. Mais elle entend ralentir le rythme des réformes prévues par le gouvernement.L'objectif de la politique agricole (PA) 2011 vise à réduire les coûts tout en augmentant la compétitivité des paysans. Il devrait être atteint notamment par une diminution des moyens dévolus au soutien du marché, compensée par une hausse des paiements directs.Les démocrates du centre (UDC) ont tiré à boulets rouges contre le projet. La PA 2011 n'offre aucun perspective d'avenir aux familles paysannes, dont le revenu ne cesse de se dégrader, a lancé Ernst Schibli (UDC/ZH).La majorité a quant à elle dénoncé les dangers de la mouvance conservatrice qui veut empêcher toute réforme. Au nom du PRD, le Valaisan Jean-René Germanier a fustigé le discours populiste qui veut faire croire aux agriculteurs que tout peut continuer comme avant. "On va droit dans le mur comme cela", selon lui.Les partisans de l'agriculture traditionnelle ont gagné une nouvelle manche. Comme le Conseil des Etats, le National a assoupli le label "bio" par 112 voix contre 72.La majorité a accepté d'assouplir les règles pour la désignation des produits biologiques en élargissant les exceptions à la règle selon laquelle la production bio doit s'étendre à l'ensemble de l'exploitation. La Suisse pourra ainsi s'aligner sur l'UE, qui reconnaît le bio sectoriel, soit les exploitations cultivant seulement en partie selon des modes très respectueux de l'environnement.Par 88 voix contre 75, le camp bourgeois a également réussi à empêcher la mise aux enchères des contingents de pommes de terre importées. Le système actuel a fait ses preuves et ne pénalise pas les producteurs indigènes, ont fait valoir ses représentants.Les débats progressent lentement. Le National doit encore se prononcer sur des questions importantes comme les subventions aux producteurs de lait et l'enveloppe financière à disposition pour l'agriculture. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.