Plus de 5000 paysans manifestent sur la Place fédérale

BERNE - Plus de 5000 paysans ont atteint la Place fédérale après avoir traversé la vieille ville de Berne à partir de la Fosse aux Ours. Dans un boucan d'enfer, avec force cloches, un cortège de plusieurs centaines de mètres s'est ébranlé sans violence. Sur les banderoles, on pouvait notamment lire comme slogans: "Oui à des justes prix, non à des marges exagérées" ou "OMC, accords de libre-échange, PA 2011 aujourd'hui les paysans demain vous!". Sur la Place fédérale, plusieurs discours seront prononcés puis une délégation sera reçue par le ministre de l'économie Joseph Deiss. Un peu plus tôt dans la matinée, la direction de l'Union suisse des paysans s'est adressée aux médias. "La coupe déborde, nous ne voyons que des nuages noirs qui bouchent l'horizon", a résumé Jacques Bourgeois, directeur de l'Union suisse des paysans (USP). En matière de politique agricole, l'agenda est très chargé, a expliqué le président de l'USP, Hansjörg Walter. Les négociations dans le cadre de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour libéraliser le commerce mondial continuent en décembre. Les paysans craignent aussi de faire les frais de l'accord de libre-échange en négociation avec les Etats-Unis. Ils n'ont rien contre l'accord, mais veulent que l'agriculture en soit exclue. La Suisse importe déjà 40 % de son alimentation, a rappelé le premier paysan du pays. Les paysans réclament par ailleurs une nette amélioration du projet de Politique agricole (PA) 2011. "L'évolution internationale doit être prise en compte, mais le texte présenté en consultation prévoyait une détérioration des conditions pour les paysans allant malheureusement au-delà de cette évolution", a argumenté le président. Ce processus de libéralisation à outrance "touche aujourd'hui les paysans, demain quelqu'un d'autre", a averti M. Walter. "Nous avons joué le jeu des restructurations. En 12 ans, un tiers des exploitations ont disparu", a rappelé Ruth Streit, présidente de l'Union suisse des paysannes et des femmes rurales. La Fédération romande des consommateurs (FRC) est venue soutenir les paysans pour réaffirmer les attentes des consommateurs en matière de denrées alimentaires. Le syndicat Uniterre appuie aussi la manifestation. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.