Pascal Couchepin plaide pour une baisse du prix du livre

PARIS - Pascal Couchepin a plaidé pour une baisse du prix du livre en Suisse romande auprès des éditeurs français. Le conseiller fédéral s'est exprimé en ce sens lors d'une rencontre à Paris avec le ministre français de la culture, Renaud Donnedieu de Vabres."Nous avons du mal à comprendre le système des marges pratiquées par les éditeurs français sur la vente de leurs livres en Suisse romande. Celles-ci sont très importantes", a déclaré M. Couchepin lors d'une conférence de presse. Le conseiller fédéral s'était entretenu auparavant avec le ministre français et des éditeurs, dont Antoine Gallimard et Alain Cook du groupe Editis."Je souhaiterais que les éditeurs français baissent le prix des livres", a déclaré le conseiller fédéral tout en estimant que "le prix unique n'est pas la solution pour atteindre cet objectif".Les éditeurs risquent de choisir un prix unique élevé sur la base de la pratique actuelle. Ils feront plus de bénéfices et par là même plus d'investissements qui pénaliseront les petites librairies, a déclaré le ministre suisse.Du coup, "la solution est peut-être à trouver dans l'accord cartellaire, comme cela se pratique en Suisse alémanique", a déclaré M. Couchepin. Cet arrangement a permis de faire baisser la différence de prix entre l'Allemagne et la Suisse alémanique.Reste que pour Pascal Couchepin, le modèle suédois est sans aucun doute le plus réussi en ce qui concerne la pratique du prix des livres. "La Suède ne pratique pas de prix unique et a libéralisé les prix avec une condition: une aide plus importante aux écrivains suédois", a-t-il déclaré.La Suisse importe 80% de ses livres, selon des chiffres communiqués par le service de presse de M. Couchepin. Actuellement, le prix du livre en Suisse romande est de 25% à 35% plus cher que celui pratiqué en France. Une situation anormale dans la mesure, où la différence de prix des livres entre l'Allemagne et la Suisse alémanique n'est que de 12%. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.