Pas de dispositions particulières pour les musulmans selon Blocher

BERN - Christoph Blocher ne veut pas de dispositions particulières pour les musulmans en Suisse. Tout le monde doit respecter les dispositions légales. Si par exemple une directive impose des cours de natation, elle est valable pour tous.Le ministre de la justice aborde aussi la question du voile islamique dans les écoles de la même manière. S'il n'y a pas de prescriptions vestimentaires pour les écoliers, le voile est autorisé, a-t-il dit dans une interview publiée par la "SonntagsZeitung".Hans Ulrich Stöckling, président de la Conférence des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP), partage sur le fond le point de vue de M. Blocher. "Je suis d'avis que les jeunes filles musulmanes doivent participer à tout", a-t-il déclaré dans une interview parue samedi dans la "Basler Zeitung". M. Stöckling s'oppose au port du voile dans les écoles, mais la CDIP ne veut pas émettre de directives en la matière.Christoph Blocher a par ailleurs critiqué l'UDC lucernoise, qui a exigé un arrêt des naturalisations pour les musulmans. Il s'agit de quelque chose de "bien trop général", selon lui. Les musulmans seraient ainsi d'emblée stigmatisés. Pour les naturalisations, on doit toutefois être prudent et veiller à ce que les candidats s'identifient aux valeurs et à la législation suisses, d'après M. Blocher. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.