Parti libéral suisse: congrès sur le thème de "la reconquête"

"La reconquête" est le mot d'ordre lancé à ses troupes par Claude Ruey lors du Congrès électoral des libéraux suisses à Aigle (VD). Le parti veut avant tout retrouver des sièges au Conseil des Etats et met l'accent sur la jeunesse.Le Parti libéral suisse (PLS) avait choisi le Centre mondial du cyclisme pour se mettre en selle en vue des élections fédérales d'octobre. Un lieu qui illustre l'effort personnel, l'engagement pour une équipe et la formation, des notions que le PLS veut mettre au centre de sa campagne.Celle-ci se concentrera dans cinq cantons, dont les candidats ont été présentés à Aigle, en faisant la part belle aux jeunes générations. Pour le Conseil national, une liste de 18 candidats sera présentée dans le canton de Vaud, une liste de cinq à Genève, ainsi qu'une liste, munie pour l'heure de deux noms, en Valais.Au Conseil des Etats, d'où les libéraux ont été éjectés en 2003, le parti présente trois candidats: l'actuelle conseillère nationale et ex-conseillère d'Etat genevoise Martine Brunschwig Graf, l'actuelle présidente du gouvernement neuchâtelois Sylvie Perrinjaquet, toutes deux également candidates au National..Concrètement, les libéraux, qui mettent l'accent sur le développement de la formation à tous les niveaux, militent par exemple pour la suppression des entraves administratives tracassières, la diminution de la surcharge d'impôts en particulier pour les classes moyennes, une meilleure reconnaissance du bénévolat et des initiatives privées.Les libéraux demandent aussi des allégements fiscaux pour développer les structures d'accueil des jeunes, des personnes fragilisées et des personnes âgées. Ils réclament en outre des mesures incitatives pour les employeurs qui engagent des jeunes ou des personnes de plus de 50 ans. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.