Parti libéral: oui au milliard de cohésion, non aux allocations

PULLY - Les libéraux suisses ont largement approuvé à Pully la loi sur la coopération avec les pays de l'Est. Pour eux, la solidarité vis-à-vis des ex-pays communistes et l'intérêt économique de la Suisse plaident pour un "oui" au milliard de cohésion le 26 novembre.Les délégués libéraux recommandent en revanche de voter non à l'harmonisation des allocations familiales. Ils ne veulent pas imposer aux petites et moyennes entreprises (PME) une charge financière supplémentaire imposée par la Confédération.Après avoir apporté leur soutien au référendum des milieux patronaux, les libéraux ont logiquement rejeté le texte par 23 voix contre deux et trois abstentions.Pour le conseiller national Serge Beck (VD), cette loi constitue un "pas de plus vers la création d'un nouveau régime social fédéral". Ce texte prévoit de porter à 200 francs au minimum l'allocation par enfant et à 250 francs au minimum celle pour les jeunes en formation.Un peu plus tôt, après un court débat et sans réelle opposition, le Parti libéral suisse avait donné son aval par 26 voix et une abstention au milliard de cohésion. "Cette loi est une contribution à la réduction des disparités économiques et sociales dans l'Union européenne élargie", a expliqué aux délégués le conseiller national Jacques-Simon Eggly.M. Eggly a rappelé que les projets seront sélectionnés de manière autonome par la Suisse en collaboration avec les pays de l'Est concernés. "Nous resterons maîtres des négociations avec chacun des pays. Ces paiements pourraient s'étaler sur dix ans, ce qui représenterait 100 millions de francs par an", a-t-il relevé.Les pays de l'Est représentent une manne financière importante pour les entreprises suisses, ont souligné les délégués. Un non rendrait plus difficile la poursuite des négociations bilatérales. "Nous ne pouvons pas vivre en tournant le dos à l'Union européenne (UE)", a ajouté le Genevois. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.