Non à la caisse unique: les initiants déçus du score

BERNE - La présidente du comité d'initiative pour une caisse unique, Therese Frösch, s'attendait à davantage de voix favorables. Pour la Bernoise, la campagne massive des adversaires et les insécurités autour des primes expliquent le résultat.La conseillère nationale (Verts/BE) espérait 35% de oui, a-t-elle indiqué à l'ATS. Pierre-Yves Maillard a de son côté dénoncé la campagne de la droite fondée sur "la peur et la confusion" et a toutefois salué les cantons qui ont dit "oui". Enfin, Jacques de Haller, président de la Fédération des médecins suisses (FMH), a souligné qu'il s'agissait maintenant de s'atteler aux réformes nécessaires du système de la santé, sans attendre. Il espère que le "triomphalisme" de certains et les jeux de pouvoir ne vont pas paralyser ce processus.Du côté des opposants, le parti libéral suisse a pris acte avec plaisir de l'opposition claire des citoyens au projet de caisse maladie. Le PLS souhaite toutefois que les réformes entreprises dans le domaine de l'assurance maladie se poursuivent. Les libéraux enjoignent de plus les cantons et le Conseil fédéral à réunir rapidement des assises suisses de la santé.Pour le président de l'UDC Ueli Maurer, le non très net est un refus clair de la politique de la santé de la gauche. C'est pour lui l'occasion d'entamer des réformes allant dans le sens de l'initiative de l'UDC pour la baisse des primes maladie. Le Parlement planche sur l'idée d'opposer un contre-projet à cette initiative. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.