Moritz Leuenberger plaide pour la prolongation de Kyoto

BERNE - Le président de la Confédération Moritz Leuenberger a plaidé au Forum international de l'énergie à Doha, au Qatar, pour la prolongation du Protocole de Kyoto au-delà de 2012. Il a évoqué les incertitudes à l'aube d'une "nouvelle ère énergétique"."Le Protocole de Kyoto nous aide à tenir compte des coûts climatiques dans nos choix", a déclaré M. Leuenberger lors de son discours à l'ouverture du Forum. Pour poursuivre la lutte contre le réchauffement climatique, "Kyoto doit se prolonger au-delà de 2012 et s'étendre aux économies émergentes", a-t-il estimé.Il a souhaité que ces coûts climatiques soient pris en compte dans les conditions cadre réclamées par les investisseurs. Selon l'Agence internationale de l'énergie, 17'000 milliards de dollars seront nécessaires à la couverture des besoins énergétiques mondiaux d'ici 2030.Le président de la Confédération a également souligné que le Protocole n'était pas incompatible avec des évolutions technologiques. Il a notamment évoqué un projet de forage de 5 kilomètres à Bâle pour chauffer et alimenter en électricité un quartier de la ville avec la chaleur de la terre en profondeur.Le projet doit débuter "dans quelques jours" et "certainement nous prendre quelques années", a indiqué M. Leuenberger. "Nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère énergétique. Et comme toute période de changement profond, elle est chargée d'incertitudes de risques, mais aussi d'opportunités", a-t-il reconnu.Il a encore appelé à la coopération entre les gouvernements, les producteurs, les consommateurs et les investisseurs privés. Il a notamment souligné le lien entre la sécurité de l'approvisionnement énergétique et la stabilité sociale et politique. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.