Moritz Leuenberger ne se rendra pas sur le Grütli le 1er août

BERNE - Moritz Leuenberger ne se rendra pas sur la prairie du Grütli le 1er août. Selon lui, il n'existe pas de tradition selon laquelle un président de la Confédération y prononce un discours. Cette décision a été prise par l'ensemble du Conseil fédéral.Les débordements provoqués par des néo-nazis ces dernières années n'ont joué aucun rôle, a déclaré au journal de la télévision alémanique André Simonazzi, porte-parole du Département de M. Leuenberger.Le Conseil fédéral ne souhaite en fait pas qu'avec les années le discours du président de la Confédération sur le Grütli ne devienne une tradition. Il part plutôt du principe que les festivités du 1er août sont importantes où qu'elles aient lieu en Suisse.Le lieu où M. Leuenberger prononcera son discours cette année n'est pas encore connu. Une chose est certaine, c'est que le 31 juillet, le président de la Confédération participera à une fête de jeunes dans le Val de Travers (NE), a indiqué M. Simonazzi.Depuis plusieurs années, les néo-nazis viennent régulièrement troubler la fête du 1er août sur la prairie mythique. Les débordements ont atteint leur paroxysme l'an passé, lorsque quelque 700 d'entre eux ont sifflé, hué et insulté Samuel Schmid lors de son discours, en particulier quand celui-ci évoquait l'intégration des étrangers.En conséquence, les organisateurs des festivités ont prévu cette année de limiter l'accès au Grütli. Celui ou celle qui désire assister à la fête du Grütli devra au préalable acquérir un ticket d'entrée gratuit. Le nombre de places sera limité à 2000 environ. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.