Micheline Calmy-Rey fait un arrêt express à Lausanne

LAUSANNE - Le train spécial emmenant Micheline Calmy-Rey à Genève a fait une halte à Lausanne. La future Présidente de la Confédération y a retrouvé sa maman, très émue, avant les officialités de rigueur."Soyez la voix des Romands, soyez la voix des femmes et soyez la voix de la raison au Conseil fédéral", lui a lancé Pascal Broulis, président du Conseil d'Etat vaudois. Le gouvernement fédéral "doit rester un conseil de sages plutôt qu'une arène de tribuns", a-t-il expliqué."Nous avons une longueur d'avance sur les Français: nous sommes sûrs d'avoir une présidente en 2007", a plaisanté le grand Argentier vaudois. Au nom du Conseil d'Etat, M. Broulis a remis à Micheline Calmy-Rey un foulard d'été et un foulard d'hiver, ainsi qu'une minuscule lampe de poche, "pour [la] guider dans les ténèbres du Conseil fédéral".Le syndic de Lausanne Daniel Brélaz y a ajouté six bouteilles de vin des domaines de la Ville. L'élu écologiste a souligné combien Mme Calmy-Rey était appréciée de la population suisse, même si elle l'était "un peu moins de certains parlementaires fédéraux", faisant allusion au score modeste de son élection.La nouvelle élue s'est déclarée très heureuse d'être à Lausanne quatre ans jour pour jour après son élection au Conseil fédéral. Elle a souligné que la concurrence entre Vaud et Genève s'était apaisée, les deux cantons défendant des positions communes sur la nouvelle péréquation ou sur le financement de la 3e voie CFF entre Lausanne et Genève.Le président du Tribunal fédéral, cinq conseillers d'Etat vaudois et les présidents du Grand Conseil et du conseil communal de Lausanne étaient venus saluer Micheline Calmy-Rey. Ruth Dreifuss, première présidente de la Confédération, était également présente.Le reste des 42 minutes de cette halte lausannoise a été consacré au vin d'honneur. Mme Calmy-Rey a quitté un instant le quai numéro 1 pour un rapide bain de foule au milieu de nombreux garde-du-corps et huissiers. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.