Malgré les inondations d'août, 2005 a été beaucoup trop sec

BERNE - La Suisse a vécu une année 2005 très sèche, malgré les pluies d'août qui ont entraîné des graves inondations. Le soleil a aussi plus brillé l'an dernier et il a fait plus chaud que la normale. Les températures ont ainsi été supérieures de 1 degré au sud des Alpes, de 0,6 à 1,1 degré sur le Plateau et au pied du Jura et d'environ un demi degré dans le Jura et les vallées alpines, en comparaison avec la moyenne annuelle des années 1961 à 1990. En altitude, il a fait en revanche aussi chaud, selon un bilan publié ce week-end par MétéoSuisse. Presque toutes les régions situées au sud des Alpes ont vécu une année 2005 plus sèche que les précédentes. En moyenne, il a plu entre 35 et 50 % de moins qu'à la normale. A Lugano et Locarno, la sécheresse n'avait plus été aussi importante depuis 1921, et même depuis 1901 à Airolo. La pluie s'est également fait plus rare sur l'Arc lémanique, le pied du Jura, en Haute-Engadine (GR), dans la vallée supérieure du Rhin et dans le Haut-Valais. Dans ces régions, les précipitations ont été inférieures de 20 à 30 % par rapport à la moyenne des années précédentes. Par contre, en Suisse centrale et orientale, il a plu et neigé autant qu'à l'habitude. Le soleil a également été plus généreux l'année dernière en comparaison à la moyenne annuelle de la période 1961-1990. L'ensoleillement a été de 110 à 120 % sur le Plateau et de 120 % sur l'Arc lémanique. Enfin, les oscilliations météorologiques ont été importantes au cours du premier semestre 2005. Ainsi, au début du mois de mars, le thermomètre indiquait moins 22 degrés à Delémont, puis, quelques jours plus tard, des valeurs estivales. Vingt centimères de neige sont encore tombés sur la Suisse romande les 16 et 17 avril. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.