L'USAM plaide contre de nouvelles taxes et pour la révision de l'AI

BERNE - L'Union suisse des arts et métiers (USAM) ne veut pas de nouveaux impôts. Elle s'oppose en particulier au relèvement de la taxe poids lourds. Elle plaide aussi pour la 5e révision de l'AI et une réforme "sans tabou" de l'assurance accidents.Lors de sa conférence annuelle à Berne, l'USAM s'est à nouveau insurgée contre l'augmentation prévue à l'horizon 2008 de la redevance poids lourds (RPLP). L'organisation faîtière des PME a mis l'accent sur l'importance du transport routier pour les petites et moyennes entreprises.Toujours sur le plan financier, l'USAM place parmi ses priorités pour 2007 l'obtention d'allègements fiscaux pour la formation continue. Elle plaide aussi pour une réduction "ponctuelle" des prestations de l'assurance accidents, "la seule assurance sociale offrant aux cotisants des chances réalistes de voir diminuer leurs primes".Le président de l'USAM Pierre Triponez a aussi lancé un appel en faveur de la 5e révision de l'assurance invalidité, dont il a été un des fers de lance au Parlement. "Etant donnée la situation financière dramatique de l'AI et le développement du nombre de rentes, il faut parvenir à réduire le nombre de cas," a déclaré le conseiller national (PRD/BE). La réforme a été attaquée par référendum par des organisations de handicapés et la gauche.Parmi les grands thèmes de l'année, l'USAM se profile aussi dans le débat sur l'énergie. Si elle ne rejette pas fondamentalement les centrales combinées à gaz, sa préférence va clairement au nucléaire, qualifié d'"obligation absolue" pour faire face aux besoins énergétiques du pays. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.