L'UDC veut remettre l'église au milieu du village à propos de l'AI

BERNE - L'UDC poursuit sa croisade contre les abus avec la 5e révision de l'AI. La réforme, est un premier pas pour contrer "la balkanisation" de cette assurance et son utilisation par "les paresseux" et "les parasites sociaux", selon le parti.L'UDC veut profiter de la votation du 17 juin, pour "remettre l'église au milieu du village". "Les bénéficiaires d'une rente AI vivent à la charge des personnes qui travaillent. Ce principe est parfaitement acceptable, mais uniquement si la personne soutenue est véritablement en situation de détresse", a souligné le conseiller national vaudois Pierre-François Veillon.L'UDC salue le principe de "la réinsertion avant la rente" autour duquel s'articule la 5e révision et son système de détection précoce. Autres points positifs à ses yeux: l'accélération de la procédure, l'alongement à trois ans de la durée de cotisation minimale, le soutien des employeurs par les services AI, ainsi que la suppression du supplément de carrière et des rentes complémentaires. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.