Loi sur les armes: le National refuse tout durcissement

BERNE - Toutes les tentatives du camp rose-vert de renforcer la loi sur les armes ont été rejetées au Conseil national. La Chambre du peuple n'a toutefois pas terminé ses travaux et n'a pas encore abordé la question du registre national.Pour cause d'excursion avec les chemins de fer rhétiques, les aspects les plus attendus seront discutés ultérieurement: notamment la création d'un registre national sur les armes et la conservation de l'arme d'ordonnance à la maison. Coïncidence troublante: il y a cinq ans jour pour jour qu'un individu tuait 15 personnes et en blessait plusieurs autres lors d'une fusillade au Parlement de Zoug.Cette coïncidence n'a toutefois pas influé sur les votes. Ainsi le National a rejeté par 86 voix contre 83 une proposition du camp rose-vert d'ajouter à la liste des armes interdites le fusil de chasse à répétition (pump action). Une arme que l'auteur de la fusillade de Zoug s'était procurée neuf jours avant la tragédie.Ce genre de fusil, qui permet de tirer d'une main 160 projectiles mortels à 20 mètres, n'est utilisé ni pour le tir sportif ni pour la chasse, a fait valoir en vain Josef Lang (Verts/ZG). La liste des armes interdites correspond aux prescriptions des accords de Schengen, à l'origine de la révision de la loi, a répondu Christoph Blocher.D'emblée, le camp rose-vert a tenté d'inverser le sens de la loi. Plutôt que de consacrer le droit de posséder une arme en prévoyant des exceptions, il faudrait les interdire, moyennant certaines dérogations, ont avancé plusieurs orateurs. En vain, le Conseil national a rejeté leur proposition par 92 voix contre 65.Il a refusé dans les mêmes proportions toutes les autres tentatives de renforcer la loi. Notamment celle d'augmenter de 18 à 21 ans l'âge permettant d'obtenir un permis d'acquisition d'armes ou celle visant à "montrer de manière crédible le besoin d'une arme pour se protéger" lors de la motivation de la demande de permis.Si le National a refusé de durcir la loi, il n'a pas non plus voulu l'assouplir. Il a ainsi rejeté par 120 voix contre 57 une proposition d'Ulrich Schlüer (UDC/ZG) de dispenser les collectionneurs et les musées de l'obligation d'obtenir un permis d'acquisition d'armes ou de munitions. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.