Loi sur le trafic marchandises: gauche et droite du même avis

BERNE - La loi sur le transfert du trafic marchandises fait l'unanimité: la gauche et la droite rejettent les trois variantes proposées. Seul le PDC soutient l'objectif de 650'000 trajets de camions à travers les Alpes d'ici 2017.La première solution soumise en juillet par le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) reporte de 2009 à 2017 l'objectif de réduction du trafic à travers les Alpes, à savoir 650'000 camions par an.La deuxième propose de réduire les fonds pour la promotion du trafic ferroviaire de marchandises entre 2011 et 2017, mais l'objectif de 650'000 courses transalpines devrait être porté à un million. La dernière proposition mise sur une extension accélérée de la chaussée roulante, soit le transport de camions avec chauffeurs sur des trains. Toutes visent en outre à introduire une bourse du transit alpin.Le PS s'oppose aux trois variantes. Le peuple a en effet accepté en 1994 l'actuelle loi sur le transfert du trafic marchandises. Les socialistes demandent aussi l'introduction rapide d'une bourse du transit alpin, qu'ils jugent applicable selon les critères requis par l'Union européenne (UE).Pour l'Initiative des Alpes, à l'origine de l'article de loi sur la protection des régions alpines, un report du délai de 2009 n'entre pas en ligne de compte. Les Verts défendent la même position. Et estiment que la bourse du transit alpin, "seul instrument de transfert efficace", doit être introduite en 2008.L'UDC rejette elle aussi les variantes proposées, mais pour d'autres raisons. Des centaines de millions de francs ont déjà été investis dans ce transfert qui a échoué, écrit-elle.Pour le PRD, le DETEC ne doit pas se perdre dans une guerre des chiffres concernant le nombre de camions.Le PDC, seul parti qui ne rejette pas les propositions du DETEC. Le parti soutient la réduction du transport par les routes de montagne. Il s'oppose en outre à la bourse du transit alpin, qui selon lui, devrait être appliquée par l'ensemble des pays de l'Arc alpin pour être efficace.L'extension de la chaussée roulante, troisième variante du projet de loi, ne reçoit pas un accueil favorable. Pour le PDC, le PS et les Verts, il s'agit d'une mesure complémentaire qui doit rester complémentaire. L'UDC la juge inefficace et chère. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.