Libre échange Suisse-Etats-Unis: le PS pose ses conditions

BERNE - La Suisse a intérêt à conclure des accords commerciaux internationaux, reconnaît le PS. Les socialistes ne s'opposent donc pas à des discussions exploratoires à ce propos entre la Suisse et les Etats-Unis mais ils veulent des garde-fous. Le PS demandera l'interruption immédiate des négociations si celles-ci devaient entraîner un assouplissement de l'obligation de déclarer des produits alimentaires génétiquement modifiés, a-t-il indiqué. Il refuse aussi de faire des concessions sur l'autorisation de la viande aux hormones. Le PS refuse en outre qu'un accord de libre échange avec les Etats-Unis engendre une nouvelles hausse des prix des médicaments ou encore un affaiblissement du service public. De manière plus générale, les socialistes soulignent que les arrangements multilatéraux (dans le cadre de l'OMC) doivent avoir clairement la priorité sur les accords commerciaux bilatéraux. Le conseiller fédéral Joseph Deiss a reçu en avril le mandat du Conseil fédéral de mener des pourparlers exploratoires avec les Etats-Unis sur un éventuel accord de libre échange. Autre cheval de bataille du PS: l'eurocompatibilité impérative d'un éventuel accord avec les Etats-Unis. Le PS prépare ainsi le terrain pour que l'adhésion à l'Union européenne redevienne un but stratégique, contrairement à ce qu'a décidé le Conseil fédéral. Il propose dans cette optique d'ouvrir un large débat par le biais de sa nouvelle plate-forme européenne présentée mardi à Berne. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.