Liban: l'aide suisse se met en place - réunion du Conseil fédéral

BERNE - L'aide d'urgence suisse a commencé à se développer dans la région de Beyrouth. Le CSA collabore avec les autorités libanaises à la mise sur pied de camps de toile, alors que quelque 45 Suisses sont toujours bloqués dans le Sud.En collaboration avec le ministère libanais des Déplacés, le Corps d'aide suisse humanitaire (CSA) participe à la construction de camps de réfugiés pour plusieurs dizaines de milliers de personnes. Ces camps constitueront autant de "véritables villes de tentes", a indiqué à l'ATS le chef de l'aide d'urgence au Liban, Daniel Beyeler.Dès mardi, l'équipe du CSA (douze personnes) va notamment leur fournir, en collaboration avec les organisations partenaires, des matelas, couvertures, et de quoi faire la cuisine, a précisé M. Beyeler. En raison des combats dans le Sud, la plus grande partie de l'aide suisse reste cantonnée dans la région de Beyrouth.Deux médecins du CSA ont visité plusieurs hôpitaux de la capitale libanaise, afin d'évaluer leurs besoins en assistance médicale. Quelque 800 kg de médicaments avaient déjà été remis vendredi dernier au ministère libanais de la Santé. Le Corps suisse a de plus mis 200 000 francs à la dispostion du ministère pour l'achat de médicaments sur place.Par ailleurs, un bateau affrété par l'Allemagne a débarqué lundi après-midi dans le port libanais de Tyr huit tonnes de nourriture et de produits hygiéniques envoyés par Berne.Au plan des évacuations de ressortissants helvétiques, le CSA espérait lundi en milieu de journée qu'une trentaine parmi les quelque 45 Suisses encore au Liban sud et souhaitant quitter le pays pourraient embarquer sur le navire allemand. Mais celui-ci a quitté Tyr sans eux, selon M. Beyeler.En revanche, trois avions rapatriant des Suisses évacués samedi du Liban vers Chypre ont atterri dimanche et lundi à l'aéroport de Zurich. Ils transportaient au total 344 personnes. Des responsables du DFAE étaient présents pour accueillir les rapatriés, ainsi qu'une équipe spéciale de l'aéroport, a indiqué Jean-Philippe Jeannerat, porte-parole du département.Le Conseil fédéral va lui interrompre ses vacances d'été pour tenir mercredi matin une séance extraordinaire sur la guerre au Proche-Orient. En raison de l'importance du sujet, le gouvernement renonce à se contenter d'une conférence téléphonique. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.