L'ex-caissier communal de Courgenay (JU) libéré à tort

PORRENTRUY - L'ex-caissier communal de Courgenay (JU), condamné à dix ans de réclusion pour viol, a été libéré à tort par les autorités pénitentiaires jurassiennes. Il est introuvable depuis vendredi, selon les informations de la police jurassienne.L'erreur est imputable au Service cantonal de l'inspection et de l'exécution des peines. Cette autorité avait réagi de manière précipitée après avoir appris que le Tribunal fédéral (TF) avait partiellement accepté un recours de l'ex-caissier contre sa condamnation par la Cour criminelle.Président de cette cour, le juge Gérard Piquerez stigmatise la bavure. Il indique que le TF n'a accepté le recours de l'ex-caissier que sur un point secondaire, selon les informations qu'il a pu obtenir. L'essentiel de l'arrêt de la Cour criminelle a été maintenu."C'est par conséquent en l'absence de pouvoir et à tort que le Service de l'inspection et de l'exécution des peines a libéré l'ex-caissier", souligne le magistrat.La décision de mise en mise en liberté a été prise "par une autorité manifestement incompétente": seule la Cour criminelle, à laquelle l'affaire avait été renvoyée, aurait pu mettre fin à la détention préventive.Dans un communiqué remis à la presse, le juge Gérard Piquerez précise que l'ex-employé communal est "introuvable" et que la Cour criminelle a ordonné son arrestation immédiate.Agé de 58 ans, l'ex-caissier a été libéré vendredi à 19h30. Il avait été condamné le 17 mars dernier à dix ans de réclusion pour viol, contraintes sexuelles et lésions corporelles graves sur une apprentie.Les faits s'étaient produits lorsque la victime travaillait au service de l'administration communale de Courgenay, en Ajoie. Les premiers abus sexuels avaient commencé en 1993. Ils s'étaient poursuivis pendant plusieurs années. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.