L'évêque valaisan Nicolas Schiner retrouve son tombeau

SION - L'évêque valaisan Nicolas Schiner décédé en 1510 a retrouvé son tombeau. Celui-ci avait été déplacé il y a plus de 40 ans dans le cadre de fouilles archéologiques. Découvert à ses côtés, le squelette d'un mystérieux inconnu intrigue. L'évêque de Sion Norbert Brunner va bénir le nouveau tombeau de son prédécesseur. Les restes de Nicolas Schiner ont été placés à proximité du choeur de l'église Saint-Théodule à Sion dans un sarcophage datant de l'époque romaine et fermé par un couvercle en fonte réalisé par des artistes contemporains. Nicolas Schiner n'est resté que trois ans sur le siège épiscopal valaisan, de 1496 à 1499. Oncle et prédécesseur du cardinal Mathieu Schiner, il est mort au début du 16e siècle. Son tombeau fut alors aménagé sous l'église bâtie à Sion par et pour les Schiner, en mémoire de Saint Théodule. Nicolas Schiner y reposa en paix jusqu'en 1960, date à laquelle des fouilles archéologiques ont été entreprises sous l'église. "L'objectif premier de ces fouilles était de trouver le tombeau de Saint Théodule", a expliqué à l'ats Benoît Coppey, collaborateur du service valaisan des bâtiments, monuments et archéologie. Finalement le tombeau de Théodule, fondateur de la chrétienté valaisanne, est resté introuvable et celui de Nicolas Schiner mis au jour. Facilement identifiable grâce aux inscriptions figurant sur son sarcophage, l'évêque était en outre revêtu de ses habits sacerdotaux et muni des insignes de son pouvoir. En 1960, la découverte du sarcophage de Nicolas Schiner suscita la surprise et de nombreuses interrogations. Aux côtés de l'évêque gisaient en effet les restes d'une seconde dépouille. A ce jour, les recherches entreprises pour déterminer l'identité de ce second défunt sont restées vaines et le mystère plane toujours. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.