Les homosexuels demandent une reconnaissance sans restriction

BERN - Les gays et les lesbiennes ont profité du traditionnel Christopher Street Day à Zurich pour demander une pleine reconnaissance. Après avoir obtenu l'égalité des droits, il s'agit pour eux d'être désormais pleinement acceptés par la société.Entre 9000 et 10'000 personnes étaient réunies dans l'après-midi sur l'Helvetiaplatz, selon une estimation des organisateurs. A Zurich, les débuts politiques du "Christopher Street Day" ne rassemblaient qu'une poignée d'homosexuels engagés.Il y a un an, la loi sur le partenariat était acceptée par le peuple et donnait l'égalité des droits aux homosexuels, a rappelé Fritz Lehre, président de l'organisation amies, amis et parents de lesbiennes et de gays. Il s'agit désormais de fixer le prochain but: la reconnaissance de l'homosexualité, en premier lieu à l'école et dans la famille.Les jeunes ne devraient pas avoir peur de parler de leur homosexualité à leurs parents, a poursuivi M. Lehre. Chantal Galladé, conseillère nationale (PS/ZH) a pour sa part évoqué le rôle de l'école dans cette question."L'homosexualité ne doit pas être un tabou. Trop de répression ou de silence dans ce domaine peut pousser des jeunes à de graves crises pouvant aller jusqu'à la dépression ou le suicide", a-t-elle souligné.Outre la politique, les organisateurs n'ont oublié ni le rire, ni la fête. Ils ont invité l'humoriste alémanique Patrick Frey. Le rassemblement a ensuite quitté l'Helvetiaplatz pour traverser le centre-ville. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.