Les glaciers suisses ont encore substantiellement reculé

BERNE - La majorité des glaciers suisses a continué de reculer pendant la période d'observation 2005/06. Les mesures révèlent qu'ils ont subi également une perte sensible de leur masse, selon une étude effectuée l'automne passé par l'EPF de Zurich.Le dépouillement des mesures effectuées sur 85 glaciers indique une situation semblable à celle des années précédentes: la majorité des glaciers ont continué de diminuer de longueur durant la dernière période d'observation. A une exception près, toutes les langues des glaciers suisses ont continué de reculer, a annoncé l'Académie suisse des sciences naturelles.Les maxima enregistrés indiquent un recul de quelque 700 mètres au glacier de la Suretta (GR), suivi par 115 mètres au glacier d'Aletsch (VS). La raison du recul constaté au glacier de la Suretta est qu'à la suite d'une fonte irrégulière ces dernières années, la langue du glacier s'est dissociée l'été passé en un ensemble discontinu de plusieurs résidus de glace.Les résultats confirment aussi que les glaciers ne cessent de perdre de leur substance. Un bilan de masse - la différence entre l'apport de neige et la perte de glace - a été effectué pour les trois glaciers de Basòdino (TI), Gries (VS) et Silvretta (GR).Ces trois glaciers ont tous subi une perte substantielle. Alors que la perte maximale de 2003 a été dépassée au Basòdino, dans le val Maggia postérieur, celle des deux autres glaciers a été de moindre ampleur. Outre l'été chaud, ce résultat est attribuable avant tout au faible volume des précipitations en hiver.Le bilan de masse n'a été déterminé que sur ces trois glaciers car les calculs sont considérables. La Suisse recense plus de 1800 glaciers, grands et petits. Les 85 glaciers observés sont représentatifs de toutes les grandeurs et la plupart d'entre eux sont de taille moyenne. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.