Les casinos se portent bien: produit en hausse de 105 millions

BERNE - Les casinos suisses se portent bien. Le produit brut des jeux a augmenté de 105,4 millions de francs l'an dernier. Dans son rapport annuel, la commission fédérale des maisons de jeu (CFMJ) en appelle à un effort contre la dépendance au jeu.Les 19 casinos suisses ont à nouveau réalisé une nette hausse de leur produit brut des jeux (différence entre les mises et les gains), qui a affiché 874,4 millions de francs en 2005. Cette croissance est en premier lieu due aux machines à sous qui ont rapporté 676,6 millions.La part des jeux de table a quant à elle reculé de 24,9% en 2004 à 22,6%. Les recettes d'impôts ont elles aussi augmenté, passant à 443,1 millions, dont 373,8 millions sont allés à l'AVS et 69,3 millions aux cantons d'implantation de casinos B.La CFMJ note une grande disparité concernant les mesures sociales. Plusieurs établissements ont réduit de manière drastique leurs dépenses de formation. Le nombre de joueurs exclus de jeu (13 500 au total) a certes continué de s'accroître: 3700 cas en 2005, dont 2800 à la demande du joueur lui-même. Mais seule une minorité d'entre eux a été repérée à un stade précoce.La CFMJ a exigé des maisons de jeu qu'elles mettent l'accent sur l'observation des joueurs réguliers, l'expérience prouvant que les personnes à problèmes se trouvent généralement dans ce groupe. Chaque casino est appelé à définir les critères permettant de repérer les personnes potentiellement dépendantes et à préciser quelle prise en charge serait mise en oeuvre.Concernant les jeux d'argent illégaux, 81 procédure pénales ont été ouvertes. La CFMJ a rendu 440 décisions pénales et liquidé 146 litiges. 291 procédures pénales étaient encore pendantes à la fin de l'année, dont 46 en phase d'instruction judiciaire. Les justices cantonales ont infirmé 4 des 18 décisions qui leur ont été déférées.Côté jeux légaux, la CFMJ a traité, examiné et approuvé 48 demandes de qualification (entre jeux de hasard - interdits hors casinos - et jeux d'adresse) de machines à sous. Depuis le 31 mars 2005, les appareils à sous servant aux jeux de hasard sont formellement interdits dans les bars, restaurants et salons de jeux. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.