Les assureurs maladie doivent rééquilibrer leurs réserves

BERNE - Les caisses maladie devront rééquilibrer d'ici 2012 leurs réserves afin d'effacer les inégalités entre cantons. Pascal Couchepin a demandé à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) de mettre les assureurs au pas. Jusqu'ici, conformément à la loi, l'OFSP n'avait considéré les réserves par assureur que sur l'ensemble du territoire et non par canton. Pour des raisons d'équité entre assurés, le conseiller fédéral Pascal Couchepin a souhaité que cette situation change rapidement. Le but est que les assurés d'une caisse participent de manière similaire dans chaque canton à la constitution de réserves. Jusqu'ici, les assureurs n'ont pas mené la même politique partout. Le gouvernement vaudois a ainsi protesté contre la hausse des primes pour 2006, faisant valoir que le taux moyen des réserves dans ce canton (26,5 %) était supérieur à la moyenne suisse (quelque 16 %). A l'avenir, les caisses devront donc réduire leurs réserves là où elles sont largement supérieures à la moyenne nationale. Sont ainsi concernés Zurich (réserves supérieures de 283 millions de francs au minimum légal en 2004), Vaud (186 millions) et Genève (128 millions). Dans ces cantons, les assurés pourraient ainsi bénéficier à l'avenir d'une hausse un peu moindre des primes. A l'inverse, les assureurs devront augmenter les réserves dans les cantons où elles sont très inférieures à la moyenne. Sont notamment concernés Berne (142 millions de francs en dessous du minimum légal), Neuchâtel (- 112 millions), St-Gall (- 102 millions) et Argovie (- 88 millions). Dans ces cantons, la hausse des primes pourrait être un peu plus forte. Pour ne pas mettre en péril le système dans son ensemble, le rééquilibrage se fera sur cinq ans, entre 2007 et 2012. Dans un communiqué, le Conseil d'Etat vaudois salue la décision prise par le ministre de la santé, tout en regrettant qu'elle ne porte pas ses effets sur les primes 2006. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.