Le canard retrouvé à Genève a été testé positif au H5N1

BERNE - Un deuxième cas de grippe aviaire a été enregistré en Suisse. Un cygne trouvé mort sur les rives du lac de Constance, à Egnach (TG), a été testé positif au H5. Le canard découvert à Genève était lui bien atteint par la souche virulente, le H5N1.Le laboratoire européen de référence, à Londres, a précisé le diagnostic pour ce harle bièvre trouvé mort il y a une semaine près du jet d'eau à Genève. La nouvelle de la contamination du canard plongeur par la forme la plus pathogène et dangereuse pour l'homme ne surprend pas l'Office vétérinaire fédéral (OVF).La plupart des cas de grippe aviaires décelés en Europe appartiennent à la variante virulente H5N1. A Genève, cette confirmation ne change rien aux mesures de précaution déjà prises. Tout au plus le Conseil administratif de la Ville a-t-il créé un groupe ad hoc.La probabilité que le cygne testé positif au H5 au bord du lac de Constance soit également contaminé par le sous-groupe H5N1 est également très grande. Le laboratoire de Weybridge spécialisé dans la recherche du virus pathogène donnera son verdict. Les résultats sont attendus dans une semaine.Les cantons concernés mettent en place les zones de surveillance et de protection autour du lieu où le cygne a été découvert, a précisé l'OVF. Selon sa porte-parole Cathy Maret, il faut s'attendre à déceler de plus en plus de cas parmi les oiseaux sauvages.Le risque existe dans toute la Suisse, a estimé Mme Maret. L'OVF a toutefois souligné que le H5 ne constituait pas un danger pour la population. Les balades au bord des lacs et dans la nature ne sont donc pas à proscrire. De même, les Genevois n'ont rien à craindre à consommer l'eau du robinet, ont souligné les Services industriels genevois (SIG).Le directeur de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) Thomas Zeltner déclare pour sa part que rien ne permet d'affirmer qu'il n'y a pas déjà des milliers de bêtes contaminées. Faisant part de la préoccupation de ses services, il a reconnu que la grippe aviaire était arrivée plus vite que prévue.Le responsable a toutefois confirmé que le plan d'action en cas de pandémie serait prêt au cours du mois. Il a aussi plaidé en faveur d'une révision de la loi sur les épidémies. Cette adaptation est nécessaire pour accroître les compétences de la Confédération en cas de pandémie. Le projet devrait être prêt en 2007, a-t-il noté. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.