Lausanne: de la pub à la Cinémathèque suisse

BERNE - Emois chez les cinéphiles: la Cinémathèque suisse a introduit depuis décembre 1 minute 30 de publicité avant la projection des films. Cet apport financier est la manière "la plus adéquate" de combler un trou annuel de 30'000 francs, a indiqué l'institution.La décision a été prise "après mûre réflexion", explique Winka Angelrath en confirmant une information du "Matin Bleu". Cette minute et demie, des images ou des petits films, n'est pas ouverte à n'importe quelle entreprise mais réservée aux partenaires habituels (assurance, imprimerie, etc) de la Cinémathèque.Les frais de l'institution augmentent, qu'il s'agisse de la conservation ou de la restauration des films. Les coûts pour le transport des bobines, comme les droits de diffusion, ont aussi pris l'ascenseur, poursuit la responsable de la communication.A l'heure actuelle, il n'y a pas d'autre solution si la Cinémathèque veut maintenir la qualité de sa programmation. Mais si un mécène est intéressé à renflouer les caisses, la pub pourrait alors être bannie. L'introduction d'un entracte et de vente de pop-corn n'est "pas à l'ordre du jour", rassure toutefois Winka Angelrath.Sur les 3000 spectateurs du mois de décembre, deux ont adressé une plainte écrite à la direction de la Cinémathèque. Son directeur Hervé Dumont affirme dans le quotidien que cette décision était "un crève-coeur" mais que "c'était nécessaire".Ce choix a été soumis au Conseil de fondation qui a donné son aval en indiquant que "tous les moyens" devaient être mis en oeuvre pour assainir les comptes, selon la porte-parole. D'autres cinémathèques en Europe doivent aussi en passer par là. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.