La Suisse devra lutter contre la sécheresse en 2050

BERNE - Les vagues de chaleur seront habituelles en Suisse en 2050. Une étude scientifique présentée à Berne prévoit une hausse des températures d'au moins 2 à 3 degrés, des pluies plus rares en été mais extrêmes en hiver ainsi que des périodes de sécheresse.D'ici 2050, la Suisse connaîtra un réchauffement climatique de 2 degrés, voire plus, en automne, en hiver et au printemps. Il sera d'au moins 3 degrés en été, indique le rapport de l'Organe consultatif sur les changements climatiques (OcCC) des Départements fédéraux de l'intérieur et de l'environnement et le Forum ProClim.L'étude affirme que les précipitations augmenteront d'environ 10 % en hiver mais diminueront de 20 % durant l'été, une période où les vagues de chaleur et les périodes de sécheresse se feront plus fréquentes. Cette situation entraînera une diminution de l'offre en eau dans le pays en été et en automne."Il pourrait s'ensuivre des pertes agricoles, de même qu'une baisse de la production d'électricité", précise le rapport. Il préconise une gestion optimalisée afin d'assurer l'approvisionnement en eau durant la belle saison et des mesures de protection durables contre les crues hivernales, qui se feront plus fréquentes.En outre, le tourisme alpin sera particulièrement touché par le réchauffement climatique au milieu du 21e siècle. Le manque d'enneigement, le retrait des glaciers et la peur des événements extrêmes sur les voies de communication constitueront des obstacles en hiver, que le secteur devra tenter de compenser en saison d'été. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.