La journée 2005 de l'EPFZ clôt les festivités de ses 150 ans

ZURICH - La journée 2005 de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich a mis fin aux festivités liées aux 150 ans de l'institution. Les défis du futur étaient au coeur de cette manifestation à laquelle ont assisté 400 invités, dont Pascal Couchepin. Pour relever les défis du futur, il faut avoir le courage de repousser les limites, de se risquer dans de nouveaux territoires et d'être créatif, a déclaré Alexander J.B Zehnder. Le président du Conseil de l'EPFZ s'est exprimé devant un parterre du monde scientifique, économique et politique. Ce courage, la Confédération l'a eu il y a 150 ans en fondant l'EPFZ, a-t-il souligné. Mais il ne suffit pas d'optimiser ce qui existe déjà, a-t-il ajouté. Il faut avant tout franchir des barrières mentales en montrant un esprit plus critique, plus innovateur et en développant des idées pionnières. Le conseiller fédéral Pascal Couchepin a lui aussi rappelé dans son discours l'esprit pionnier des fondateurs de l'école polytechnique. Les ambitions de l'EPFZ ont tout d'abord été modestes. "150 ans et 21 prix Nobel plus tard, elle est notre vaisseau amiral, la haute école qui place la Suisse sur la carte mondiale des pays disposants des meileures universités", s'est-il réjoui. Selon le chef du Département fédéral de l'intérieur, le partenariat entre l'EPFZ et l'économie est une donnée vitale de la réussite du pays. Il doit se poursuivre et s'amplifier. Investir dans le savoir est essentiel, a poursuivi Pascal Couchepin. Mobiliser les savoirs pour créer de la richesse est nécessaire, surtout dans un petit pays comme la Suisse. Au début de la journée, la première pierre de l'"Information Science Lab" a été posée à Zürich-Höngg, en écho au thème du jour "les défis du futur." Ce laboratoire sera le premier bâtiment du futur campus "Science City". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.