La hausse des coûts hospitaliers a été moins marquée 2004

NEUCHÂTEL - La hausse des coûts d'hospitalisation a été moins marquée en 2004. L'augmentation a été d'environ 2 % entre 2003 et 2004, contre 6,1 % entre 2000 et 2003. Parallèlement, la durée des séjours hospitaliers a diminué d'un demi-jour par rapport à 2003. Les hôpitaux suisses ont traité 1,4 million de cas en 2004, soit 30 000 de plus que l'année précédente, selon la statistique des hôpitaux et des établissements de santé non hospitaliers publiée vendredi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). La durée de séjour moyenne, en baisse constante depuis 2000, s'est établie à douze jours en 2004. Parmi ce 1,4 million d'hospitalisations, 275 000 ont concerné des traitements d'un jour. Pour plus de trois quart des patients (78 %), il s'agissait du seul séjour de l'année, tandis que 7 % ont été hospitalisés plus de deux fois en 2004. Les urgences ont représenté près de 35 % des cas. Plus de 12 % des hospitalisations étaient dues à des maladies du système ostéoarticulaire, des muscles et du tissu conjonctif. Les fractures et blessures ainsi que les maladies cardiovasculaires étaient chacunes à l'origine d'environ 12 % des cas. Une part importante était imputable aux 700 000 nouveaux-nés et aux femmes hospitalisées dans le cadre d'une grossesse ou d'un accouchement. Concernant les coûts, le montant des soins dispensés dans les hôpitaux en 2004 s'est élevé à 16,7 milliards de francs, soit une hausse de 2 % par rapport à 2003. L'augmentation diffère toutefois d'un établissement à l'autre. Dans les 27 principaux hôpitaux universitaires et autres hôpitaux de prise en charge centralisée, la hausse des coûts a été de 2,8 % en 2004, contre 8 % en moyenne. Dans les 131 autres hôpitaux de soins généraux, elle est passée de 3,9 % entre 2000 et 2003 à 2,1 % en 2004. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.