Journée des droits humains: sans-papiers et homosexuels soutenus

BERNE - La Journée internationale des droits humains a été célébrée dans divers endroits de Suisse. Une manifestation de soutien aux sans-papiers a eu lieu à Genève, tandis que les défenseurs des homosexuels ont manifesté devant l'ambassade de Pologne à Berne. La solidarité avec les sans-papiers et le respect de leurs droits étaient au centre du rassemblement qui s'est tenu devant le Palais Wilson, le siège du Haut commissariat aux droits de l'homme de l'ONU. Il s'agissait aussi de protester contre "le vent glacial et xénophobe qui souffle sur la Suisse et l'Europe". Quelque 50 personnes ont répondu à l'appel de la coordination nationale des sans-papiers, du collectif de soutien aux sans-papiers Genève et du collectif des travailleurs sans statut légal. Par ailleurs, 40 personnes environ ont manifesté devant la poste du Mont-Blanc pour la liberté des droits de l'homme et contre l'existence des prisonniers politiques en Tunisie. A Berne, une quarantaine de personnes se sont retrouvées devant l'ambassade de Pologne. Elles ont dénoncé l'interdiction d'une manifestation à Poznan contre les discriminations basées sur l'orientation sexuelle, ont expliqué l'Organisation suisse des lesbiennes (LOS) et celle des homosexuels Pink Cross. Les participants à ce défilé pacifique organisé dans la ville polonaise avaient été brutalement dispersés. De son côté, Amnesty International a organisé diverses actions dans tout le pays afin d'inciter les gens à écrire des lettres de soutien pour des personnes menacées. L'organisation espère, par ce "marathon", envoyer 15 000 lettres en provenance de Suisse. La Déclaration de Berne et la Société pour l'amitié helvético-tibétaine ont sensibilisé la population aux conditions de travail dans les fabriques de jouets en Chine. Les trois Eglises nationales, préoccupées en particulier par ce qui se passe avec le droit d'asile, ont adopté une déclaration. Elles ont encouragé les fidèles à continuer de s'engager pour que la Suisse "gère dignement l'accueil des étrangers". Du blanc a été suspendu à quelqe 220 clochers d'églises. Initiée par Action de Carême, Pain pour le prochain et Caritas, l'opération "Drap blanc" devait marquer, parallèlement à la Journée des droits humains, la dernière date de l'action globale contre la pauvreté qui s'est déroulée dans plusieurs pays cette année. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.