Hongrie: Micheline Calmy-Rey évoque la solidarité de la Suisse

ARAU - "Lorsque l'Europe est malade, la Suisse souffre aussi", a déclaré la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey à Aarau. S'exprimant pour le 50e anniversaire du soulèvement en Hongrie, elle a rappelé la solidarité exemplaire de la Suisse."A l'époque, il n'y avait pas d'opposition entre liberté et solidarité", a dit la ministre des affaires étrangères selon le texte de son discours. Le Conseil fédéral n'a pas hésité à faire le nécessaire, à dire ce qu'il fallait et à éviter les erreurs, a-t-elle assuré.Le soulèvement a déclenché en Suisse une vague de solidarité sans précédent. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans la rue. Deux millions de colis ont été envoyés et 12'000 réfugiés hongrois ont été admis en Suisse, a rappelé Mme Calmy-Rey, invitée à Aarau par la communauté de travail "Horizonte Schweiz"."La tragédie hongroise nous a montré à tous que lorsque l'Europe est malade, la Suisse souffre aussi", a ajouté le conseillère fédérale. Selon elle, il faut poursuivre l'aide aux pays de l'Est. Et la socialiste de plaider pour la loi sur la coopération avec les Etats de l'Europe de l'Est soumise au peuple le 26 novembre: "notre soutien à l'Europe de l'Est est dans notre propre intérêt".Selon la ministre, le milliard de cohésion est de l'argent investi intelligemment sur des marchés en expansion. Avec l'élargissement de l'UE, le poids de la Suisse s'est réduit. "Nous restons seuls. Cela nous oblige à pratiquer une politique de défense de nos intérêts d'autant plus intelligente et dynamique", a estimé Micheline Calmy-Rey. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.